Espace Presse

Retrouvez dans cet espace toutes les ressources média et les derniers communiqués du mouvement

consulter l'espace presse

Mobilisation nationale

Samedi 3 Octobre 2015, dans les nouvelles régions : Journée nationale d'alerte sur la fin de vie et de mobilisation pour les soins palliatifs.

en savoir plus

Communiqué : Alerte sur la nomination en catimini de Véronique Fournier à la tête du Centre national Fin de vie.

Qui sommes nous

Soulager mais pas tuer est un mouvement unitaire qui rassemble des professionnels et des usagers de la santé, tous engagés pour protéger la France de la dérive euthanasique.

Soulager mais pas tuer se situe au-delà des diversités philosophiques, culturelles, professionnelles et des sensibilités politiques.

Le mouvement est lancé au moment où la pression en faveur de l’euthanasie ou du suicide médicalement assistée est en train de monter en France.

Soulager mais pas tuer, un mouvement unitaire d’explication, de résistance et de mobilisation.

Explication, parce qu’on a trop fait croire aux français qu’il leur faudrait choisir entre souffrir et mourir.

Résistance, parce que la pression pour l’euthanasie est en train de se banaliser, au risque de conduire à l’auto-exclusion des plus vulnérables.

Mobilisation, parce qu’il y a heureusement de nombreuses personnes, de nombreux métiers, de nombreux témoins qui souhaitent s’unir pour protéger notre société de la solution de facilité que constitue l’euthanasie.

Mais alors que voulons-nous ? Simplement que toute personne continue d’être soignée, soulagée, entourée et aimée jusqu’au terme naturel de sa vie.

Le parrain : Philippe Pozzo di Borgo

pozzo_smpt

Parrainé par Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique dont la vie a été rendue célèbre par le film Intouchables, le mouvement « Soulager n’est pas tuer », lancé le 28 novembre 2014 à quelques jours de la remise du texte relatif à la fin de vie des députés Claeys et Léonetti est soutenu par plusieurs associations du monde médical et de mouvements de citoyens concernés.

Je soutiens “Soulager mais pas tuer”, le mouvement qui plaide pour que les personnes malades, dépendantes ou âgées en fin de vie ne subissent en France ni euthanasie, ni suicide assisté, mais soient accompagnées et respectées, avec “considération”. Cette attention bienveillante aux plus fragiles en fin de vie est source de richesses et de réconciliation. Ne touchez donc pas aux intouchables.Soulagez - nous, mais ne nous tuez pas. Quelle violence faite aux humiliés, à la vie aux extrémités !

Philippe Pozzo di Borgo - #
Voir la video de Pozzo di Borgo

Ils nous soutiennent

Soigner dans la dignité

Soigner dans la dignité est une association qui regroupe des futurs médecins issus de toute la France, de la deuxième année d’études à la fin de l’internat. Fondée en 2013 dans l’élan des débats sur la fin de vie, cette association regroupe déjà 500 étudiants qui demandent à être formés dans leur cursus d’études à la pratique des soins palliatifs, dans la lignée des préconisations du rapport Sicard.

www.soignerdansladignite.com
Porte-parole : Alix Fresnais

Convergence Soignants Soignés

Convergence Soignants Soignés est une initiative conjointe de professionnels de la santé et d’autres personnes qui se sentent concernées par la sauvegarde de la confiance entre soignants et soignés. Depuis 14 ans, elle agit pour promouvoir les conditions d’une véritable confiance entre soignants et soignés. Son appel « Non à l’euthanasie, oui à une médecine à visage humain ! », lancé dès 2008, regroupe 4400 professionnels de la santé.

www.convergence-soins.com
Porte-parole national : Professeur Olivier Jonquet,réanimateur, Montpellier

Association pour la protection des soins palliatifs contre l’euthanasie

Association pour la protection des soins palliatifs de l’euthanasie, récemment fondée, regroupe des acteurs des soins palliatifs qui, face à la confusion du débat sur la fin de vie, désirent se mobiliser pour diffuser en France et en Europe une culture palliative préservée de toute forme d’euthanasie et de suicide assisté. Pour l’association, l’euthanasie ne saurait être, comme on l’a entendu, « l’ultime soin palliatif » car soins palliatifs et euthanasie sont incompatibles et antinomiques.

Porte- Parole : Claire Pellissier, psychologue

100% VIVANTS

100% VIVANTS est un groupement de personnes concernées par le handicap qui veulent défendre le droit des personnes handicapées d’être considérées comme pleinement dignes, digne de vivre et de prendre place dans la société, quelle que soit la lourdeur de leur handicap. Conscientes qu’elles sont les premières menacées par une culture de l’euthanasie, elles s’élèvent contre la nouvelle forme de discrimination que consisterait à laisser croire que l’euthanasie ou le suicide assisté serait une réponse à la grande dépendance.

Porte-parole : Claire Boucher et Marc-Henri d’Alès.

Alliance VITA

Alliance VITA, anime le service d’aide et d’écoute SOS Fin de vie (www.sosfindevie.org). Depuis 1994, l’association intervient régulièrement dans le débat public sur les questions relatives à la fin de vie, au deuil et au suicide avec comme posture : « ni acharnement thérapeutique, ni euthanasie, mais développement des soins palliatifs ». Elle a été auditionnée dans le cadre de la mission Sicard (2012) et plus récemment par la mission Claeys/Leonetti (2014). Tugdual Derville, son Délégué général, est auteur de « La Bataille de l’euthanasie » Salvator, 2012. 

www.alliancevita.org
Porte-parole : Tugdual Derville, délégué général

Institut Européen de Bioéthique

Institut Européen de Bioéthique, basé en Belgique, est une initiative privée d’un groupe de citoyens (médecins, juristes, scientifiques…) attentifs aux importantes avancées de la médecine et de la biologie, qui confèrent aux hommes une maîtrise sans précédent sur la vie humaine. Sensibles aux espoirs et promesses, mais aussi aux risques de dérive, dont les découvertes et pratiques biomédicales actuelles sont porteuses, ils ont souhaité créer une structure destinée à procurer une information fiable et à susciter une réflexion la plus large possible sur leur portée et leurs enjeux.

www.ieb-eib.org
Porte-parole : Carine Brochier, directrice

Comité protestant évangélique pour la dignité humaine

Comité protestant évangélique pour la dignité humaine (CPDH) regroupe des chrétiens issus de tout le protestantisme en France et en Europe et a pour objet de promouvoir le respect de la dignité humaine, la défense et la protection des droits de l’enfant, de la femme, et de l’homme d’une manière générale.

Porte-parole : Valérie Duponchelle, vice-présidente

Des soignants, des professionnels du grand âge et des proches de personnes traumatisées crâniennes ou lourdement handicapées témoigneront également dans 60 villes de France.